Google Chrome intègre de nombreuses fonctions de sécurité afin de sécuriser votre navigation quotidienne. Le navigateur offre des fonctions de sandboxing uniques et restrictions de privilèges, et même des mises à jour en arrière-plan pour aider à mieux vous protéger contre les pirates et les logiciels malveillants. Mais comme tous les navigateurs, Chrome est imparfait, et il y a des étapes que vous pouvez prendre pour le protéger contre les attaques. Voici comment tirer le meilleur parti des fonctionnalités de sécurité intégrées à Google Chrome, et comment combler ses lacunes en matière de sécurité. chr

Fonctionnalités de confidentialité

Chrome offre un certain nombre de fonctionnalités de confidentialité qui vous protègent lors de votre navigation. Les plus notables sont ses systèmes de sécurité contre le phishing et les logiciels malveillants, ainsi qu’un outil qui peut corriger automatiquement les adresses web mal orthographiées.

Par ailleurs, Google Chrome met en avant un écran d’avertissement lorsque que vous visitez un site web que Google a identifié comme potentiellement malveillant. Ce genre de site peut essayer de vous installer un virus, ou de vous voler vos informations personnelles.

Google Chrome vous protège également contre le « Typosquatting ». La fonction de correction automatique d’URL est un service en ligne de Google qui corrige automatiquement les URLS mal orthographiés pour vous aider à éviter de visiter le mauvais site et peut-être un site dangereux par accident.

Confidentialité Chrome

Pour utiliser ces fonctionnalités, ouvrez le menu Paramètres du navigateur et faites défiler jusqu’à la section de confidentialité (vous devrez peut-être cliquer sur « Afficher les paramètres avancés » pour y accéder), et cochez la case Utiliser un service Web pour résoudre les erreurs de navigation. Vous pouvez également cocher la case Utiliser un service Web pour aider à résoudre les erreurs d’orthographe si vous le souhaitez.

Paramètres de confidentialité

Cliquez ensuite sur l’onglet Paramètres de contenu afin de restreindre certains contenus. Vous pouvez, par exemple, désactiver JavaScript (qui est souvent utilisé par des logiciels malveillants) et les plug-ins.